T’as tellement pas idée !

Vous n’avez tellement pas idée de ce que j’ai vécu, de ce qui me constitue, comme c’est douloureux et comme la douleur ne passe pas, a quel point sa me ronge, et comme ma prison ce referme un peu plus sur moi tel un étau, vous ne pouvez pas imaginer ce que je vie … Et pourtant toi que j’aime tu me hais et tu me rend folle de rage et de colère comme personne ne l’avait encore jamais fais.

J’ai une folle envie d’hurler de mordre de me défouler. Mais je garde tous pour moi et je ne dit rien je ne veux pas être égoïste et te faire mal je préféré me tuer que te faire du mal. J’aimerais tellement arrêter d’être aussi gentille et bonne poire de dire ce que je pense sans m’en vouloir pour le mal que je pourrais faire mais non je pense toujours aux autres et au final je m’en rends malade et la sa part un peu en vrille …

Elle, elle a lui ! Elle la eu lui.

Lui il a elle

Et moi ba moi personne toute seule

Eux son soutenu … et moi personne ne s’inquiète mais la je me fais vraiment peur sa part en sucette et quand ils vont s’en apercevoir je crois qu’il sera trop tard, pour moi … je me détruis un peu plus chaque jours pour ne pas leur faire mal quand eux sans même s’en apercevoir m’arrache les entrailles …

Rendre les coups j’aimerais tellement pouvoir le faire …mais sa n’est pas si facile



Laisser un commentaire

l'amitié |
les oufs du 6 2 |
maclasse77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | queportelenain
| einer666
| histoires de Ninnin